CLARET ET TEKAKWITHA UNISSENT LEURS EFFORTS

CLARET ACCUEILLE TEKAKWITHA SUR SON SITE POUR 2021

 

Importante nouvelle dans le domaine des camps!  Alors que le Camp Claret, situé sur les rives du Lac Elgin, à Stratford en Estrie, marque une pause pour l’été 2021, le camp Tekakwitha arrive et frappe à la porte pour utiliser les installations du Camp Claret.

Et la porte s’est ouverte pour permettre au camp opérant habituellement aux États-Unis et accueillant une clientèle essentiellement québécoise, de pouvoir opérer sans entraves durant l’été 2021, dans le contexte d’une pandémie avec laquelle les camps seraient capables d’accueillir les enfants et les jeunes dans un cadre sécuritaire et stimulant.

UNE ENTENTE QUI CONVIENT À TOUS

 La Direction provinciale des Pères Clarétains, à qui appartient le Camp Claret, continue de réfléchir à l’avenir du camp suite au décès de son directeur-fondateur, le Père Carmel Lerma au début de l’année 2020.  De concert avec l’actuelle directrice, Madame Pauline Rondeau, les Clarétains vont prolonger leur réflexion au cours de 2021 en laissant ainsi en suspens les activités estivales.

 Depuis le début de la pandémie qui a entrainé la fermeture des frontières avec les États-Unis, le camp Tekakwitha se cherchait un endroit pour opérer.  La situation des deux camps étant complémentaire, les deux parties en sont rapidement venus à une entente pour la location des installations du Camp Claret pour l’été 2021. 

 DES CAMPS QUI PARTAGENT LES MÊMES VALEURS

 Les enfants et les jeunes sont au cœur des missions des deux organisations qui n’existent que pour eux et leurs familles.  Le partage d’une même philosophie et de saines pratiques organisationnelles ont permis une entente rapide et respectueuse des objectifs des deux camps.

Les rives du lac Elgin pourront retrouver le rire des enfants durant le prochain été...  Cette entente vaut pour l'été 2021 seulement et les décisions ultérieures seront prise au moment jugé opportun.

Guy Bourassa, directeur du Camp Tekakwitha, et Madame Pauline Rondeau, directrice du Camp Claret, jugent cette entente réaliste et profitable aux deux parties qui seront bien servies en 2021 tout en respectant leurs objectifs à long terme!

Voici d’ailleurs ce que Monsieur Éric Beauchemin, directeur général de l’Association des camps du Québec, avait à déclarer :

«Ce partenariat entre deux camps certifiés depuis longtemps est une belle illustration de l’ingéniosité, du sérieux et de l’esprit de coopération entre les membres de l’Association des camps du Québec.  Souhaitons un grand succès à cette collaboration dont les enfants et les jeunes seront les premiers à bénéficier, eux qui ont tellement besoin des camps durant cette période si particulière.»

 

Retour à la liste des nouvelles